NOVEMBRE | Pour les enfants qui souffrent

Prions pour que les enfants qui souffrent ‐ ceux qui vivent dans la rue, les victimes des guerres, les orphelins ‐ puissent avoir accès à l’éducation et retrouver l’affection d’une famille.

Pape François – Novembre 2022

Il y a encore des millions d’enfants qui souffrent et vivent dans des conditions très proches de l’esclavage.
Ces enfants ne sont pas des nombres. Ce sont des êtres humains avec un nom, un visage, une identité que Dieu leur a donnée.
Trop souvent nous oublions notre responsabilité et fermons les yeux sur l’exploitation de ces enfants qui n’ont le droit ni de jouer, ni d’étudier, ni de rêver. Ils n’ont même pas la chaleur d’une famille.
Chaque enfant marginalisé, abandonné par sa famille, sans scolarisation, sans soins médicaux, est un cri ! Un cri qui s’élève vers Dieu et accuse le système que nous, les adultes, avons construit.
Tout enfant qui est abandonné, c’est notre faute.
Nous ne pouvons plus permettre qu’ils se sentent seuls et abandonnés. Ils doivent pouvoir recevoir une éducation et ressentir l’amour d’une famille pour savoir que Dieu ne les oublie pas.
Prions pour que les enfants qui souffrent, ceux qui vivent dans la rue, les victimes des guerres et les orphelins, puissent avoir accès à l’éducation et retrouver l’affection d’une famille.

Credits

Campaign title:

The Pope Video – November 2022: For children who suffer

A project by Pope’s Worldwide Prayer Network

In collaboration with Vatican Media

Creativity and co-production by:

Gaia Valeria Rosa, Diego Angeli and Andrea Schneider Graziosi

Benefactors

Media partners:

Aleteia

Thanks to:

VIS – @ongVIS
CASA DO MENOR ITALIA ONLUS

With the Society of Jesus

PRESS RELEASE

« Tout enfant qui est abandonné, c’est notre faute », nous dit François dans la Vidéo du Pape du mois de novembre

  • Dans la Vidéo du mois de novembre, le Pape François lance un puissant appel concernant les conditions extrêmes dans lesquelles vivent des millions d’enfants dans le monde. 
  • Chaque enfant a le droit de jouer, d’étudier et de rêver, et le Saint-Père fait un appel afin que nous assumions nos responsabilités et que nous n’oublions pas que « ce sont des êtres humains avec un nom, un visage, une identité que Dieu leur a donnée ».
  • Pour le Pape, « tout enfant qui est abandonné, c’est notre faute » : c’est pourquoi il insiste afin qu’ils puissent « recevoir une éducation et ressentir l’amour d’une famille ».

(Cité du Vatican, 31 Octobre 2022) – Le mois de novembre s’ouvre avec la nouvelle Vidéo du Pape qui partage l’intention de prière que le Saint-Père confie à toute l’Église catholique à travers le Réseau Mondial de Prière du Pape. Ce mois-ci, les paroles de François s’adressent aux plus jeunes, aux enfants qui sont oubliés, qui souffrent quotidiennement de rejet, de dénuement, de pauvreté et de conflits de toutes sortes, sans avoir une réelle possibilité de croissance et de développement ni un accès aux droits fondamentaux. Ils « vivent dans des conditions très proches de l’esclavage », s’écrie le Pape en se référant aux millions d’enfants qui souffrent dans ces circonstances, qui sont un « système que nous, les adultes, avons construit ». 

Le message de la Vidéo du Pape nous rappelle les droits fondamentaux des enfants et demande que l’on prie afin qu’ils aient accès aux services les plus élémentaires, à la chaleur et l’amour d’une famille : « Nous ne pouvons plus permettre qu’ils se sentent seuls et abandonnés. Ils doivent pouvoir recevoir une éducation et ressentir l’amour d’une famille pour savoir que Dieu ne les oublie pas ».

Ce ne sont pas des nombres, ce sont des êtres humains

Afin de situer le contexte du message de ce mois-ci, il suffit de citer quelques références mondiales. L’UNICEF souligne qu’un milliard d’enfants dans le monde entier vit dans une pauvreté multidimensionnelle (ils n’ont aucun accès à la scolarisation, à la santé, au logement, à la nourriture, à un système sanitaire ou à l’eau) et estime que 153 millions d’enfants sont orphelins. En outre, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a déclaré dans une récente lettre qu’ « à la fin de l’année dernière, plus de 450 millions d’enfants – soit un sur six – vivaient dans une zone de conflit, le chiffre le plus élevé depuis 20 ans. Un nombre record de 36,5 millions d’enfants a été déplacé de leur foyer en raison de conflits, de violences et d’autres crises ».

Le Pape François insiste pour rappeler que « ce sont des êtres humains avec un nom, un visage, une identité que Dieu leur a donnée » et, en tant que tels, nous, les adultes, ne pouvons pas fermer les yeux. Pour le Saint-Père, « tout enfant qui est abandonné, c’est notre faute » et nous ne pouvons plus permettre qu’ils se sentent seuls.

Droit à l’étude, au rêve, à la chaleur d’une famille

Le Père Frédéric Fornos S.J., directeur international du Réseau Mondial de Prière du Pape, a ainsi commenté cette intention : « Face à tant de souffrance subie par les enfants dans le monde, auxquels on a volé l’enfance, les jeux et les rêves, que pouvons-nous faire ? Au milieu de tant de crises imprévues, comme celle concernant notre maison commune qui est en feu, la Covid-19, la guerre et son escalade, ou encore la crise économique, combien sont les pandémies invisibles ? Ce mois-ci, François ouvre nos yeux, nos oreilles et nos cœurs à des millions d’enfants oubliés, qui souffrent en silence dans les rues, dans du travail forcé, qui sont victimes de la violence et de la guerre ou qui sont migrants et réfugiés. Face à l’indifférence ou à l’impuissance, nous pouvons prier. « Prier, c’est allumer une lumière dans la nuit » a déclaré François lors de la célébration de la Messe du 29 Novembre 2020. Prier nous fait sortir de l’indifférence et la prière se convertit en action. Écoutons ainsi ce que le Pape nous dit: « Chaque enfant marginalisé, abandonné par sa famille, sans scolarisation, sans soins médicaux, est un cri ! Un cri qui s’élève vers Dieu et accuse le système que nous, les adultes, avons construit ».

La publication de la Vidéo du Pape est possible grâce à la contribution désintéressée de nombreuses personnes. Cliquez sur ce lien pour effectuer votre don.

Où regarder la Vidéo ?

À propos de La Vidéo du Pape

La Vidéo du Pape est une initiative officielle de portée mondiale qui a comme objectif la diffusion des intentions mensuelles de prière du Saint-Père. Elle est réalisée par le Réseau Mondial de Prière du Pape (Apostolat de la Prière). Depuis 2016, La Vidéo du Pape a enregistré plus de 181 millions de vues sur l’ensemble des réseaux sociaux du Vatican. Elle est traduite dans plus de 23 langues et a une couverture de presse dans 114 pays. Cette vidéo est produite et réalisée par l’équipe de La Vidéo du Pape du Réseau de Prière, coordonnée par Andrea Sarubbi, et distribuée avec le soutien de l’agence La Machi Communication for Good Causes. Le projet est soutenu par Vatican Media. Pour plus d’information, consultez : La Vidéo du Pape.

À propos du Réseau Mondial de Prière du Pape

Le Réseau Mondial de Prière du Pape est une Œuvre pontificale dont la mission est de mobiliser les catholiques par la prière et l’action face aux défis de l’humanité et de la mission de l’Église. Ces défis se présentent sous la forme d’intentions de prière confiées par le Pape à toute l’Église. Sa mission s’inscrit dans la spiritualité du Cœur de Jésus, c’est une mission de compassion pour le monde. Ce réseau a été fondé en 1844 en tant qu’Apostolat de la Prière. Il est aujourd’hui présent dans 89 pays et compte plus de 22 millions de catholiques. Il comprend une branche jeunes, le MEJ – Mouvement Eucharistique des Jeunes. En décembre 2020, le Pape a constitué cette œuvre pontificale en tant que fondation vaticane et a approuvé ses nouveaux statuts. Son Directeur international est le P. Frédéric Fornos, SJ. Pour plus d’informations, consultez : www.popesprayer.va/fr/.

PRESS CONTACT [email protected]

AFFICHE

Téléchargez l’affiche ci-dessous en HD et mettez-la dans votre paroisse.

Droits des enfants, La Vidéo du Pape, Scolarisation, Y a-t-il des enfants qui souffrent à cause de l’esclavage ?, Enfants privés d’enfance, Enfants qui souffrent, Indifférence.

adminNOVEMBRE | Pour les enfants qui souffrent