NOVEMBRE: L’intelligence artificielle

Prions pour que les progrès de la robotique et de l’intelligence artificielle soient toujours au service de l’être humain.

Pape François – Novembre 2020

L’intelligence artificielle se trouve vraiment au cœur du changement d’époque que nous traversons.
La robotique peut permettre un monde meilleur en étant associée au bien commun.
En effet, si les progrès technologiques étaient une cause d’inégalités nous ne pourrions pas les considérer comme de véritables progrès.
Les futures avancées doivent être orientées vers le respect de la dignité de l’être humain et de la Création.
Prions pour que les progrès de la robotique et de l’intelligence artificielle soient toujours au service de l’être humain… nous pourrions dire « soient humains ».

Credits

Campaign title:

The Pope Video – November 2020: Artificial Intelligence

A project by Pope’s Worldwide Prayer Network

In collaboration with Vatican Media

Creativity and co-production by:

La Machi Communication for Good Causes

Music production and mix by:

Índigo Music Design

PRESS RELEASE

Le Pape demande que les progrès de la robotique et de l’intelligence artificielle « soient humains »

La Vidéo du Pape de novembre transmet un message sur les avancées de la robotique et de l’intelligence artificielle. François souligne le besoin de les orienter « vers le respect de la dignité de l’être humain et de la Création».  

Le progrès technologique : l’heure du changement

(Cité du Vatican, le 5 novembre 2020) – La Vidéo du Pape de novembre vient de transmettre l’intention de prière que François confie à toute l’Eglise catholique à travers le Réseau Mondial de Prière du Pape (qui comprend le Mouvement Eucharistique des jeunes – MEJ). Ce mois-ci, le Saint-Père attire l’attention sur le changement d’époque que vit l’humanité grâce aux progrès de l’intelligence artificielle. Pour François, ce progrès doit toujours être « au service de l’être humain », de sa dignité et il doit englober le soin de la création. Cette édition de La Vidéo du Pape est soutenue par Enel société multinationale d’énergie et acteur majeur sur les marchés mondiaux de l’énergie, du gaz et des énergies renouvelables.

Progrès réels

Ce n’est pas une nouveauté : ces dernières années, l’intelligence artificielle (IA) a progressé à un rythme exponentiel, comme en témoignent ses multiples applications dans différents domaines du savoir. Aujourd’hui, 37% des organisations dans le monde utilisent l’IA d’une manière ou d’une autre (soit une augmentation de 270% au cours des quatre dernières années).

Le Pape François précise que cette avancée, comme celle de la robotique, « peut permettre un monde meilleur en étant associée au bien commun ». En ce sens, il souhaite un progrès technologique qui n’augmente pas les inégalités sociales, car autrement il ne s’agirait pas d’un « véritable progrès » prenant en compte la dignité de l’être humain et de la Création.

L’intelligence artificielle est capable de résoudre de nombreux problèmes qui concernent l’humain : elle peut notamment évaluer la capacité d’apprentissage des élèves et détecter leur potentiel d’amélioration ; elle peut aider les personnes ayant une déficience visuelle ou auditive à développer de meilleurs outils de communication (tels que le text-to-speech ou la traduction speech-to-text) ; elle peut accélérer la collecte, le traitement et la diffusion de données et d’informations sanitaires dans le but d’améliorer le diagnostic et le traitement des patients, en particulier dans les régions reculées. Il en va de même dans le domaine de l’écologie : par exemple, l’intelligence artificielle peut être utilisée pour analyser des données liées au changement climatique et développer la modélisation en vue de la prévision des catastrophes naturelles. Elle sert également à créer des villes intelligentes et durables : réduction des dépenses urbaines, routes résistantes et efficacité énergétique accrue, entre autres. Il existe un énorme potentiel d’utilisation de ces avancées pour le bien commun et cette vidéo réalisée avec des images d’Enel et de l’Institut Italien de Technologie en donne quelques exemples.

Au service de l’être humain

« L’innovation », déclare l’ingénieur Francesco Starace, PDG d’Enel, « a mis à notre disposition des outils extraordinaires que nous devons utiliser au mieux. Comme le réaffirme le Pape François, il nous incombe de veiller à ce que les avantages qui en résultent soient répartis équitablement et génèrent des opportunités et du bien-être. Pour orienter positivement notre action et nos choix aujourd’hui et à l’avenir, il faut placer le respect des personnes et de l’environnement au centre de tout, en adoptant une vision durable. Ce n’est que de cette manière que l’évolution technologique pourra être un atout pour l’humanité et générer des opportunités impossible à imaginer il y a encore quelques années ».

Frédéric Fornos S.J., directeur international du Réseau Mondial de Prière du Pape observe : « La mutation de nos sociétés transforme également notre travail. Ce sont des changements rapides qu’il faut accompagner pour qu’ils soient au service du bien commun. Au cœur de cette intention, il y a l’idée que les avantages gagnés aujourd’hui et demain par l’humanité grâce au progrès technologique doivent toujours aller de pair avec un « développement adéquat de la responsabilité et des valeurs ». Le pape a dit dans ses encycliques Laudato si’ et maintenant Fratelli tutti : « Comme ce serait merveilleux si la croissance de l’innovation scientifique et technologique créait plus d’égalité et de cohésion sociale ! ». Nous savons que l’intelligence artificielle, la robotique et les différentes applications technologiques lancent de grands défis à l’éthique et à la justice sociale. C’est pourquoi la dernière demande du Pape est importante : Prier pour que les progrès soient toujours plus « humains ».

adminNOVEMBRE: L’intelligence artificielle